Liens utiles

Vente et location

  • Finance pour tous : Plus values, simulation de prêts | Cliquez ici
  • Service public : Prêt à taux zéro | Cliquez ici
  • Notaires Paris IDF : Frais de notaires, frais de mains levées | Cliquez ici
  • Anah : Amélioration de l'habitat subventions | Cliquez ici
  • Service public : Diagnostiques immobiliers | Cliquez ici
  • Adil01 : Informations pour les locataires | Cliquez ici
  • Visale : Garanti des locataires de moins de 30 ans | Cliquez ici
  • Service public : Avance caution | Cliquez ici
  • Tout sur mes finances : Aide pour payer les frais d'agence (prêt mobili pass, la prise en charge par l'employeur, le fond d'action social) | Cliquez ici

Tourisme

Les infrastructures routières et autoroutières fluvial et aérien

Les infrastructures routières et autoroutières

Par sa position géographique, l'Ain est un espace de transition entre le couloir rhodanien ouvrant vers le Grand Sud et la vallée de la Saône ouvrant vers le Grand Est et l’Île de France. Le réseau autoroutier (208 km) est fortement maillé par la présence et l'interconnexion d'axes majeurs dont l'A40 (Mâcon/Genève), l'A39 (Dijon/Bourg-en-Bresse) et l'A42 (Lyon/Bourg-en-Bresse) et d'axes supports dont l'A46, l'A432, l'A406 et l'A404 permettant la desserte locale ou le désengorgement des axes majeurs. L'Ain possède également un réseau routier départemental fortement maillé (4450 km), qui assure la desserte locale, la transition avec les six départements limitrophes (Jura, Saône-et-Loire, Rhône, Isère, Savoie et Haute-Savoie) ainsi qu'avec la Suisse (cantons de Genève et de Vaud) et le délestage du réseau autoroutier.

Les infrastructures ferroviaires

La ligne à grande vitesse (LGV) assurant la liaison Paris/Lyon entre dans l'Ain à Cormoranche-sur-Saône et suit le val de Saône jusqu'à son entrée dans le Rhône. Elle se sépare en deux directions au Sud du département, l'une permettant l’accès à Lyon, l'autre à l'aéroport St Exupéry. Aucune gare TGV n'est implantée sur cet axe dans l'Ain. Sur le réseau ferré local circulent des TGV en transit entre l'Île de France, le Grand Est, le Grand Sud et la Suisse. La ligne du Haut-Bugey a été réhabilitée en 2008 pour permettre une desserte plus rapide entre Paris et Genève. Les gares de Bourg-en-Bresse, de Culoz et de Bellegarde/Valserine ont un statut de gare "internationale".

La circulation fluviale

La Saône, navigable dans son intégralité sur son secteur bordant l'Ain, est un axe sur lequel la navigation fluviale à vocation économique et touristique se développe rapidement d'une année sur l'autre. Trévoux, Montmerle/Saône et Pont-de-Vaux possèdent des infrastructures portuaires d'accueil de bateaux de croisière fluviale. Le Rhône et l'Ain ne reçoivent qu'une navigation de plaisance forcément limitée en raison de nombreux aménagements hydro-électriques.

Le transport aérien

SI l'Ain ne possède pas d'aéroport sur son territoire, son espace aérien est fortement sollicité par la proximité immédiate des aéroports de Lyon-St Exupéry, de Genève-Cointrin et de Dôle-Tavaux. Toutefois, 8 petits aérodromes sont implantés sur le département permettant une navigation aérienne de tourisme et d’affaires.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visite du site.

En savoir plus Fermer